Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Elias Peterson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Elias Peterson le Mer 11 Avr 2012, 21:39

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX


PRÉNOM(S) : Elias Alessandro
NOM(S) : Peterson
ÂGE : 27 ans
SEXE :
♂ Homme
DATE DE NAISSANCE : 23 mars 1985
SIGNE ZODIAQUE :
♈ Bélier
LIEU DE NAISSANCE : Manchester, Angleterre
QUARTIER HABITÉ : Elias habite dans Harlem, dans un bel appartement rustique, qu'il partage depuis quelques temps avec Sherlock, son beagle âgé de 8 mois.
ÉTAT CIVIL : Célibataire depuis plus d'un an, Elias est finalement sorti de sa période de deuil, qui l'avait rendu lamentable durant de longs mois. Il avait alors un air misérable et rien ne semblait le réjouir. À présent, grâce à son pote Ralph Segel, il reprend lentement mais sûrement goût à la gente féminine, sans cependant y risquer son coeur, encore fragile.
ENFANT(S), SI OUI, COMBIEN : Elias avait déjà songé à l'éventualité de fonder une famille avec son ancienne copine, Marlene. Cependant, son désir d'être papa n'est pas prêt de prendre forme, de nouveau célibataire. Et comme il ne veut pas faire ça avec la première venue, ce n'est pas demain qu'il aura une progéniture.
LANGUE(S) PARLÉE(S) : Anglais (Angleterre) et portugais (Brésil)


FORMULAIRE

ÉTUDES : Elias a étudié le droit, comme son père, avant de tout lâcher pour partir vivre aux États-Unis avec la femme de ses rêves, à l'époque. Il n'a jamais obtenu son diplôme et ne compte pas continuer dans la branche du droit : il souhaite ouvrir son propre restaurant. Ayant déjà de grands talents culinaires, il songe à suivre des cours de gestion d'entreprise pour être capable d'administrer son établissement.
EMPLOI / PROFESSION : Étant sous-chef au resto-bar « Fives » de l'Hôtel Peninsula, Elias se rapproche tranquillement de son rêve. Il prend beaucoup d'expérience grâce à sa fabuleuse patronne, Gabrielle Morel, une surdouée de la cuisine, qu'il observe comme on vénère un dieu. Il faut aussi avouer qu'elle est loin d'être désagréable à regarder !


QUALITÉS (6) : Elias est une personne qui, avant tout, ne se prend la tête avec rien, sauf dans des situations extrêmes où il n'est pas le seul impliqué. De nature zen, il n'est cependant pas nonchalant pour autant. Il aime donner son 110% et performer dans tout ce qu'il entreprend. C'est possiblement pour cette raison qu'il aime tant observer ce qui se passe autour de lui. Sans manquer de confiance en lui, il s'assure de maîtriser parfaitement une notion avant de l'appliquer, posant des questions jusqu'à assimilation complète. Grâce à cette qualité, il fait toujours très bien les choses, bien qu'il peut mettre du temps à parvenir au bout de ce qu'il entreprend. On le complimente souvent sur sa façon de faire, disciplinée et mature, ce qui le rend souvent mal à l'aise, ayant de la difficulté à accepter les compliments, le faisant énormément rougir intérieurement. Lorsqu'il commet une erreur, bien que cela n'arrive que très rarement, il vire toujours la situation à la blague. D'ailleurs, il ne passe pas un quart sans qu'il ne raconte une histoire cocasse. Faire rire les gens est un de ses petits plaisirs, ça le rend heureux.
DÉFAUTS (6) : Malgré toutes ces belles caractéristiques et son physique à tomber par terre, il ne faut pas oublier qu'Elias est un être humain, doté de qualités, mais aussi de défauts. Il semble être facile à côtoyer et aisé de lier une amitié solide avec lui, mais Elias est aussi une personne à la mémoire d'éléphant qui pardonne difficilement. Il ne tolère pas l'infidélité et peut parfois devenir cruel envers une personne qui lui a fait du mal. Notre beau cuisinier a aussi une fâcheuse tendance à juger chaque personne qui lui est introduite et de rester longtemps sur sa première impression. C'est d'ailleurs ce qui est arrivé avec Demyan Kriukov, qui travaille aussi à l'Hôtel. Elias l'a trouvé étrange et indigne de confiance. Depuis ce temps, il ne peut passer plus de 5 minutes dans la même pièce que lui, au risque de devenir sarcastique et froid. Autre trait de caractère négatif : son air de gros ours mal léché le matin, qui peut parfois persister jusqu'à très tard dans la journée.
PASSION(S) : La découverte du monde et de ses richesses. Elias est captivé par toutes les cultures du monde depuis qu'il est haut comme ça. Il a aussi une passion pour l'art culinaire et rêve de visiter différents pays pour leur cuisine et ses saveurs. Notre natif du Bélier est aussi un passionné d'histoire et de géographie. Il prend plaisir à déambuler dans les musées d'histoire depuis qu'il est tout petit. Les dinosaures ont toujours été un grand mystère et une énorme fascination aux yeux d'Elias.
INTÉRET(S) : Elias porte un grand intérêt à la culture brésilienne, en faisait lui-même partie à moitié. C'est probablement le premier endroit qu'il ira visité lorsqu'il en aura les moyens. Étant un grand amateur de vie extérieur et du grand air, notre jeune homme porte malgré tout un assez grand intérêt aux jeux vidéo depuis qu'elle a eu sa première console à l'âge de 9 ans. Bien entendu, il ne passera jamais une journée ensoleillée à l'intérieur pour s'adonner à cette activité, mais il est toujours content de retrouver ses héros lors d'une soirée pluvieuse. Il s'intéresse aussi aux nouvelles technologies et s'étonne toujours des plus récentes inventions, bien que certaines sont, quant à lui, abrutissantes et aucunement nécessaire au bonheur. Il n'achètera jamais de GPS, par exemple, parce que le fait de se perdre amène une nouvelle aventure qui n'aurait jamais débutée s'il avait connu à la perfection son chemin.
TALENT(S) : Évidemment, Elias a un talent bien défini pour la cuisine, inutile de s'étendre sur le sujet. Il est aussi très doué pour la danse, un trait qui charme beaucoup de femmes. On pourrait dire qu'il a un talent au niveau du stylisme et de la mode, bien que cela ne lui serve qu'à titre personnel. Et il est certainement un conteur né! Lorsqu'il raconte une blague ou toute autre histoire, toute la galerie ne peut s'empêcher de s'arrêter pour l'écouter.


GOÛTS EN MATIÈRE DE ...
Musique : Elias a beau avoir été élevé à Manchester de façon typiquement anglaise et n'avoir jamais mis les pieds au Brésil de sa vie, ses origines latines sont malgré tout très présentes dans son actuelle façon de vivre. Danseur né, il surprend beaucoup de gens lorsqu'ils apprennent qu'à toutes les semaines, il rejoint un groupe d'amateurs de danses latines et qu'il maîtrise la salsa et la lambada. C'est avant tout la musique envoûtante et langorosa qui l'a attiré dans ces rassemblements, il y a quelques années. Depuis qu'il est tout petit, Elias aime beaucoup les sons afro-américains, particulièrement ce qui groove comme le funk, le soul et le hard bop. Ses artistes préférés sont, entre autres, Ray Charles, Sam Cooke, Marvin Gaye, Al Green, Ben E. King, Otis Redding, Miles Davis, John Coltrane, Charles Mingus, Jamiroquai, James Brown, KC & The Sunshine Band, Kool & the Gang, Sly & The Family Stone, Stevie Wonder, Earth Wind & Fire, Michael Jackson, Prince et George Benson. Il est aussi un fan inconditionnel de Lionel Richie et de Barry White, auxquels il envie le sex-appeal étonnant, puis de Justin Timberlake, qu'il a vu au Madison Square Garden en 2007 et qui l'a subjugué par son talent. Du côté des femmes, Aretha Franklin, Cesária Évora et Tina Turner représentent toutes trois l'idéal féminin : les deux premières particulièrement pour leur voix... et l'autre pour ses jambes interminables !

Cinéma : Passionné de grands espaces, Elias aime les films qui lui font voir autre chose que la ville et les paysages urbains. Il aime regarder des films étrangers, dans une langue qui lui est inconnue, juste pour le plaisir d'être dépaysé. Il ne se lasse pas du film Into the Wild, réalisé par Sean Penn et basé sur le roman de Jon Krakauer, qui s'est lui même inspiré de la vie de Christopher McCandless. Sans jamais être capable de se l'avouer (et surtout pas aux autres!), il a vu beaucoup d'oeuvres du cinéma bollywoodien, l'Inde étant sa destination de rêve depuis qu'il a vu Slumdog Millionaire, il y a quelques années.

Littérature : Elias n'est pas un grand amateur de littérature, mais il s'intéresse beaucoup aux voyages. Il possède une gigantesque collection de récits de voyage d'auteurs différents, d'albums-photos de globe-trotteurs et de guides touristiques de pays qu'il aimerait visiter. Il est aussi abonné au National Geographic et classe chaque numéro très précieusement dans une bibliothèque leur étant réservée.

Art : Pas non plus un connaisseur de l'art, les artisans de la rue, que l'on trouve dans des pays moins bien développés, sont une source fascinante d'inspiration pour Elias. Son appartement est d'ailleurs décoré d'objets et de souvenirs ramenés par des amis, puisqu'Elias n'a pas encore eu la chance de voyager. Il possède des lanternes marocaines, un jeté éthiopien, un tapis aztèque et quelques objets décoratifs rapportés de l'Inde.

Sport : Sans pratiquer de sport régulièrement, Elias aime se tenir en forme en se rendant au Marcus Garvey Park, situé en face de chez lui. Il y va au moins 1 fois par jour, soit pour promener Sherlock, qui a de l'énergie à revendre, soit pour faire quelques longueurs à la piscine. La danse le tient aussi très en forme et l'aide à garder sa souplesse au niveau du bassin. Très pratique lors des sports de... chambre ! Il est aussi un fervent spectateur de football, bien qu'il n'y joue plus depuis son adolescence. Il adore regarder les matchs à la télé ou, mieux encore, en direct dans un stade. Il devient alors tout énervé, il crie, il engueule les joueurs, il pleure.. bref, il devient incontrôlable. Spectacle à voir au moins une fois dans sa vie !

Cuisine : Bien qu'il ait des goûts raffinés pour la cuisine digne de grands restaurants, Elias se régale aussi d'un burrito dégoulinant de chez Taco Bell. Cependant, lorsqu'on amène le sujet de l'art culinaire, il est difficilement arrêtable. Quand on lui parle de saveurs, d'odeurs et d'épices, ses narines papillonnent et ses papilles gustatives salivent à n'en plus finir. Enthousiaste dès qu'on discute de nourriture, Elias a toujours son mot à dire : et si tu rajoutais cela ? Ou si tu le faisais cuire comme ça ? S'il avait à séduire une demoiselle, il n'hésiterait pas à utiliser ses talents gastronomiques en lui concoctant un plat chez lui plutôt que de l'inviter dans un restaurant tape-à-l'oeil. Et comme cuisiner est une passion chez lui, cela lui fait plaisir d'accueillir des gens dans son antre et de créer un menu spécial pour chaque occasion. D'ailleurs, l'appartement où il habite présentement a été choisi précisément parce qu'il comprend un espace de travail immense, autour duquel le jeune cook peut bouger aisément et où il peut entasser sur de longues tablettes une multitude de livres de recettes.

Quant à ses propres goûts, Elias aime particulièrement les plats à base de volaille, braisée et rehaussée d'épices, les spécialités portugaises et indiennes. Il a aussi un faible pour les tapas et les hors-d'oeuvres, les fruits de mer ainsi que les mets asiatiques. Et n'oublions pas le gâteau au chocolat! Elias n'a pas vraiment la dent sucrée, mais s'il aperçoit, sur un menu ou une affiche de restaurant, ce dessert pourtant si classique, il ne peut s'empêcher d'en commander une pointe. Il a cuisiné un tas de recettes différentes et des plus originales, mais jamais l'une d'elles n'a égalé le gâteau au chocolat préparé par sa mère.

Vêtements : D'ordinaire, Elias s'habille d'un jeans pâle (bleu ou gris), d'une chemise à carreaux ou d'un t-shirt, puisque c'est ce qu'il considère comme le plus confortable et facile à porter. Et parce qu'il aime bien paraître, il choisit ses vêtements de façon très précise et questionne souvent le sexe féminin afin de connaître ses goûts en matière de mode masculine. Ne soyez pas étonnées d'ailleurs, mesdames, s'il cherche à vous accompagner pour faire du shopping : ce n'est pas pour vous épier dans les cabines d'essayage, mais bien pour obtenir des conseils de votre part.

Lorsqu'il va à une soirée de danse, il préfère porter quelque chose de plus soigné et léger, comme une chemise noire ou blanche, avec un pantalon en lin. Et quand il a une date, Elias n'a pas peur de mettre le paquet. Parfois, on pourrait même dire qu'il est pire qu'une fille lorsqu'il se prépare pour un rendez-vous ! Rasage, crème après-rasage, eau de toilette, gel-coiffant selon sa coupe du moment, tout y passe ! Pour les vêtements, il est un grand adepte du look de Justin Timberlake, soit un veston sans manches par-dessus une chemise avec un pantalon cintré. Il peut aussi porter, au dépend de la température, un veston ouvert sur un t-shirt au col en V avec un foulard et un jeans. Cela lui donne une apparence distinguée, mais décontractée. Sans le vouloir, Elias a un sens de l'esthétisme très développé, qui rend parfois les femmes qu'il fréquente confuses à propos de son orientation sexuelle.

Idoles : Certainement Christopher McCandless, et ensuite André Brugiroux, qui a visité tous les pays et territoires du monde en 50 ans. Elias regarde parfois la téléréalité Hell's Kitchen, qui consiste en une compétition de 12 concurrents pour obtenir le titre de cuisinier en chef d'un quelconque restaurant. Cette émission est animée par nul autre que le chef-cuisinier britannique Gordon Ramsay, que notre bel anglo-brésilien respectait beaucoup, avant d'écouter cette émission. À présent, il lui mettra bien son pied au c...


Mode de vie, une journée typique dans la vie de votre personnage : Elias est très matinal car il adore voir le lever du soleil. Lorsqu'il habitait Manchester, il lui arrivait fréquemment de se lever et de ne voir que le brouillard ou les nuages, alors depuis qu'il vit à New York, chaque matinée ensoleillée est pour lui une source de satisfaction. Pour débuter chaque journée, il boit un thé noir, souvent du Earl Grey ou du Darjeeling, vieille habitude anglaise. Il ne boit sa première tasse de café qu'à l'heure du lunch, ou avant de commencer son shift en cuisine. Plutôt branché technologies et actualités, Elias lit religieusement les nouvelles par Internet, tout en déjeunant. Il souhaite toujours avoir du temps pour se prélasser sur son sofa, mais Sherlock vient rapidement quémander sa sortie du matin. Dehors, ils vont courir dans le parc qui fait face à l'appartement. Généralement, Elias dîne chez lui, puis il sort pour aller nager lorsqu'il est en congé. Sinon, il se rend au travail sur sa Vespa rouge.

Comme il travaille beaucoup et souvent très tard, les seuls moments qu'a Elias pour se retrouver entre potes sont à la nuit tombée, moment propice pour sortir dans des bars, boire quelques bières et flirter avec la gente féminine. Ce qui ne lui déplaît pas, à vrai dire. Elias aime bien son train-train quotidien, autrefois une source continuelle de disputes avec Marlene, qui se plaignait de ne pas passer beaucoup de temps avec lui. Le bel Anglais lui rappelait sans cesse qu'ils passaient leurs quelques jours de congé ensemble, mais vers la fin de leur relation, il n'y avait rien à faire : elle était toujours contrariée. Quand Elias se remémore ces souvenirs, il rit et se console en se disant qu'il est beaucoup mieux célibataire, à festoyer avec Ralph et Matthew. « Bros before Hoes », comme on dit !


L'événement le plus marquant dans l'existence de votre personnage : Lorsqu'Elias a rencontré Marlene dans un pub de Manchester en 2007, il était loin de se douter que ce qui ne devait être qu'une folle nuit se changerait en de nombreuses années de passion et d'amour. Marlene Bilson était une jeune étudiante étrangère venue faire un échange culturel en Angleterre afin de compléter ses études en muséologie. Après avoir passé la soirée à se faire de l'oeil et à se draguer ouvertement, nos deux jeunes gens avaient conclu par un seul regard qu'ils auraient la nuit entière pour continuer à se découvrir. Elias invita Marlene chez lui et ils passèrent un moment inoubliable. Suite à quoi, le lendemain, ils échangèrent adresses courriel et numéros de téléphone « si l'envie d'une seconde nuit se passait sentir ». Aucun d'entre eux n'appela l'autre, bien qu'ils y aient songé longuement. Puis, quelques semaines plus tard, ils tombèrent face à face au même bar. À partir de ce moment-là, ils devinrent inséparables. Nos deux jeunes adultes profitèrent de l'année qu'ils avaient pour se connaître davantage et finirent par tomber éperdument amoureux. Puis le séjour de Marlene tira à sa fin. Puisque son retour à New York était inévitable, Elias prit une décision qui était loin de réjouir ses parents : celle de quitter l'Angleterre pour aller vivre aux États-Unis avec sa fougueuse petite amie. En 2008, donc, Elias partit vers l'Amérique avec Marlene. Loin de se douter qu'après 3 ans de vie commune, elle le tromperait avec un inconnu dans un bar, ce qui mettrait fin à leur relation...
Si l'on vous donnait 50 000$, qu'en feriez-vous ? : Le tour du monde, sans aucun doute ! Elias rêve de parcourir les mers, de survoler les déserts pour ensuite les traverser à dos de chameau. Il aimerait gravir les plus hautes montagnes du monde, nager parmi les poissons colorés de l'Océan Pacifique, découvrir les tombeaux des pharaons et grimper aux arbres de la jungle avec les singes. Le bel aventurier n'aurait aucun problème à partir en solo, bien que la compagnie d'une jolie dame l'enchanterait davantage. Dans un aspect plus « terre-à-terre », Elias pourrait aussi ouvrir son restaurant avec cette somme ou, du moins, commencer sérieusement les démarches pour trouver un local et investir sur sa future entreprise.
Décrivez votre partenaire amoureux idéal : Elias est un homme sans complexe qui apprécie les petites choses simples de la vie. Pour lui plaire, mesdames, il faut absolument éviter de se comparer aux autres sans cesse. C'est probablement ce qui l'énerve le plus chez une femme. Par contre, il trouve craquant ce léger « manque de confiance » qu'ont certaines d'entre elles, et qui disparaît dès qu'on leur confirme que « non, cette robe ne te fait pas du tout de grosses fesses ». Il aime tous ces petits défauts qui font d'une personne qui elle est.

Mais pour être plus précis, Elias aime les passionnées, celles qui ont les yeux qui pétillent lorsqu'elles parlent de quelque chose qui leur tient à coeur. Il aime les filles un peu « tom-boy » qui ne trouvent pas que les jeux vidéo, c'est pour les enfants et qui acceptent avec plaisir un combat de Mario Kart. Il aime celles qui n'ont pas froid aux yeux et qui ne sont pas effrayées par l'inconnu. Il aime aussi celles qui n'ont pas peur de se salir en faisant de la peinture, de se faire mal en sciant une planche ou de se mouiller en allant à la pêche.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum