Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Lydia McDermott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Lydia McDermott le Mer 18 Avr 2012, 21:12

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX


PRÉNOM(S) : Lydia
NOM(S) : McDermott
ÂGE : 24 ans
SEXE :
♀ Femme
DATE DE NAISSANCE : 27 novembre 1987
SIGNE ZODIAQUE :
♐ Sagittaire
LIEU DE NAISSANCE : Santa Fe, Nouveau-Mexique, États-Unis
QUARTIER HABITÉ : Lydia souhaitait depuis plusieurs années déjà de quitter le Nouveau-Mexique pour la grande ville de New York. Malheureusement, ses économies ne lui permettant pas de vivre convenablement sur l'île, elle réside actuellement dans un coquet appartement du quartier de Queens avec sa chatte ragdoll de 7 ans, appelée Perlita.
ÉTAT CIVIL : Célibataire et très satisfaite de son statut. Elle n'a besoin d'aucun homme pour être heureuse.
ENFANT(S), SI OUI, COMBIEN : Aucun. Elle ne veut pas fonder de famille, préférant vouer sa vie à une éventuelle carrière plutôt qu'à des gnomes. Lydia a horreur des enfants, ils ne représentent que des microbes ambulants à ses yeux.
LANGUE(S) PARLÉE(S) : Anglais et espagnol.


FORMULAIRE

ÉTUDES : Lydia a étudié le design de mode à la Fashion Institute of Technology et a obtenu son diplôme il y a un an. Puisqu'il est difficile de se démarquer dans ce domaine, elle doit faire preuve d'originalité sans pareil. C'est pourquoi elle réfléchit sans cesse à l'idée du siècle qui la fera connaître. Pour ne pas perdre la main, elle fabrique certains vêtements de sa propre garde-robe.
EMPLOI / PROFESSION : Comme elle n'est pas encore une designer renommée et qu'elle ne veut pas produire les vêtements de quelqu'un d'autre, Lydia travaille comme femme de chambre à l'Hôtel Peninsula, où elle aide aussi à réparer des uniformes d'employés entre deux ménages. C'est un travail qu'elle trouve très ennuyant, mais on lui offre un salaire concurrentiel qui lui permet de faire des économies pour éventuellement louer un atelier où elle pourra se consacrer à la création de sa première vraie collection. Et emménager sur l'île, parce que Queens, c'est démodé !


QUALITÉS (6) : Lydia possède une énergie époustouflante et est du genre à papillonner dans tous les sens sans se fatiguer. C'est d'ailleurs une qualité que ses supérieurs aiment beaucoup chez elle puisque celle-ci lui permet de travailler plus vite, d'autant plus que son travail est impeccable car la jeune femme est aussi perfectionniste. Comme elle fait plusieurs choses à la fois, il est difficile de la suivre si l'on ne connaît pas l'ordre dans lequel elle établit ses priorités. Pour Lydia, étant donné que 24h c'est bien peu dans une journée, il est normal de sauter quelques heures de sommeil pour arriver à tout faire ce qu'elle avait planifié pour le jour-même. En plus d'être organisée et responsable, la jeune femme ne déroge pas de ses idées et ne suit que son bon jugement, des qualités qui lui seront sûrement très profitables lorsqu'elle mettra enfin un pied dans l'univers de la mode.
DÉFAUTS (6) : Bien qu'elle sera une femme d'affaires hors-pair, Lydia n'est pas toujours la personne la plus agréable à fréquenter. En plus de devenir hyperactive suite à la quantité ahurissante de café qu'elle boit en une journée (plus caféinomane qu'elle, tu meurs), sa tête est constamment remplie d'idées nouvelles, de projets et de plans, ce qui font d'elle une personne impulsive et, étonnament, assez instable. Bien qu'elle ait des objectifs à longs termes précis et coulés dans le béton, les chemins qu'elle entreprend pour atteindre ses buts changent de semaine en semaine, de jour en jour. Ce qui lui permet de ne pas changer de cap et de carrière à tout moment, c'est le fait d'avoir obtenu la mention de meilleure étudiante au FIT et d'avoir remporté un tas de prix lors de la cérémonie des diplômes, prouvant à tous qu'elle était sur la bonne voie. Ce qu'elle ne tait pas le moins du monde! Fière de ses réussites, elle ne se gêne pas pour vanter ses mérites à qui veut l'entendre (et même à ceux qui s'en fichent...) Lydia ne manque pas de confiance en elle, bien au contraire : elle en a pour 2, ce qui devient très exaspérant à la longue.
PASSION(S) : Dotée d'un esprit des plus créatifs, Lydia dessine depuis qu'elle est toute petite, principalement des princesses vêtues de belles longues robes colorées. Ce n'est pas étonnant qu'elle ait choisi la mode comme domaine d'études vu la quantité innombrable de Barbie et surtout de vêtements de poupées que contenait son garde-robe à l'époque. Dans son sac à main, elle traîne donc toujours un calepin pour griffonner des idées ou prendre des notes. Lydia se sent constamment inspirée par la nature, spécialement par les plantes et les fleurs, pouvant passer des heures dans un jardin à dessiner des croquis de robes de soirée ou de cocktail. Elle a d'ailleurs récemment loué un espace au jardin communautaire afin de faire pousser ses fleurs préférées, soit les jonquilles, les tulipes, les pensées et les marguerites. Son pousse-vert lui vient probablement de sa mère, fleuriste de profession. Lydia a aussi un amour inconditionnel pour les animaux, leur pelage ou leur plumage particulièrement. La couleur de certains est fascinante et elle espère, un jour, concevoir des toilettes dignes des plumes d'un paon, par exemple.
INTÉRET(S) : La mode, bien entendu, est le principal centre d'intérêt de Lydia. Elle peut parler durant des heures du dernier défilé de Marc Jacobs, de la collection à venir de Ralph Lauren ou des pages du Vogue du mois actuel. Sa vie est basée sur les tendances et l'avant-gardisme, alors elle tente d'être toujours au courant de tout. La mode à travers les différentes époques lui a permis de s'ouvrir à l'histoire et de découvrir l'époque Baroque et Rococo, qui la subjuguent dès qu'elle en observe les caractéristiques. Les revues à potins sont aussi une mine d'informations que la jeune femme ne laisse pas de côté. Celles-ci lui permettent de s'évader et, soyons honnêtes, de rire des autres, un petit plaisir auquel elle s'adonne en secret.
TALENT(S) : Lydia dessine depuis qu'elle est toute petite et a toujours été la fierté de ses parents, eux-mêmes artiste-peintre et fleuriste. Bien que son talent artistique soit génétique, elle a entrepris par elle-même de perfectionner sa technique grâce à des livres et aux revues de mode qu'elle dévore depuis qu'elle est capable de lire. Lydia a aussi été modèle durant son adolescence, mais son rêve de devenir mannequin a rapidement été assassiné par une directrice d'agence qui lui a annoncé, vers l'âge de 15 ans, qu'elle ne serait jamais assez grande pour déambuler sur les podiums. Malgré tout, elle signe quelques contrats en tant que modèle beauté pour des pubs de shampooing ou de coloration.


GOÛTS EN MATIÈRE DE ...
Musique : Lydia adore danser et écoute principalement de la musique de nightclubs. Ces derniers temps, sur son iPhone, on retrouve Rihanna, Beyoncé, Katy Perry, Nicki Minaj, Flo Rida, Usher, Pitbull, David Guetta, Kanye West, Adele, LMFAO, Robyn, Lady Gaga, etc. Elle écoute Missy Elliot depuis qu'elle est toute petite, ainsi que Mary J. Blidge et d'autres artistes hip-hop du genre. Dans un tout autre style, elle avoue avoir tous les albums de Céline Dion et de Barbra Streisand. De plus, lorsqu'elle a entendu, pour la première fois, le single Believe de Cher, elle est tombée amoureuse de cette grande star. Depuis, elle suit tout sur cette femme. Lydia souhaiterait d'ailleurs lui donner un cours de stylisme 101 parce que côté look, ça craint...
Cinéma : Notre jolie brunette aime bien le cinéma pour son côté divertissant, mais n'est pas une bolle en la matière. Les films dont elle ne se lasse pas sont souvent inspirés de livres de la chick litt' tels que The Devil Wears Prada, Confessions of a Shopaholic, etc. Le film Coco avant Chanel ainsi que tout ceux qui parlent de célèbres designers sont, évidemment, des références ultimes en matière de mode et figurent, pour la plupart, dans la bibliothèque de Lydia. Récemment, elle a visionné un documentaire sur la vie de Cristóbal Balenciaga, qui est devenu son nouveau modèle d'inspiration par la suite. Ce que Lydia préfère, cependant, ce sont les séries télévisées dans le même genre que Gossip Girl, Sex and the City, Lipstick Jungle, Ugly Betty et j'en passe. Elle peut passer des journées entières à regarder les mêmes épisodes, visionnés des dizaines de fois déjà.
Littérature : Définitivement la plus grande fan de Candace Bushnell du monde, Lydia a lu et relu tous ses livres. Elle doit d'ailleurs connaître plusieurs passages par coeur. Cecily von Zigesar, l'auteure de Gossip Girl, figure aussi parmi son palmarès. De plus, la jeune femme lit beaucoup de livres sur la croissance personnelle. Eat, Pray, Love, d'Elizabeth Gilbert, est un peu comme sa nouvelle bible, bien qu'elle n'envisage pas tout à fait les mêmes projets que l'héroïne du roman.
Art : Le défilé de Christian Dior de 2004, avec pour thème l'Égypte, consiste en totalité à la plus belle oeuvre d'art qu'ait vu Lydia à ce jour. Elle admire aussi beaucoup les peintres impressionnistes tels que Claude Monet, Gustave Caillebotte, Pierre-Auguste Renoir et Georges Seurat.
Sport : Lorsqu'elle n'était encore qu'une enfant, Lydia rêvait d'être nageuse synchronisée et de participer aux Jeux Olympiques. En grandissant, son ambition a quelque peu changé, bien qu'elle continue toujours de pratiquer la natation et de suivre les JO à chaque 4 ans. La jeune femme est aussi une adepte de la zumba et connaît des dizaines de danse.
Cuisine : Lydia a proscrit de son alimentation toute malbouffe qui puisse être depuis qu'elle habite en appartement. Puisqu'elle doit maintenant préparer elle-même ses repas, elle a décidé que ce serait une bonne chose de connaître ce qu'elle met dans son assiette. Produits laitiers, fruits et légumes, produits céréaliers, viandes et substituts : elle n'oublie pas une portion ! Évidemment, elle se permet quelques gâteries de temps à autre, étant une accro du maïs soufflé. Quelques friandises devant un bon film, ça ne la fera pas prendre 20 lb, quand même !
Vêtements : Cela n'étonne personne de savoir que Lydia est une carte de mode ambulante, il va sans dire ! Habillée selon les idées innovatrices de l'heure de la tête aux pieds, vous pourriez simplement contempler ses tenues pour connaître les tendances actuelles sans être obligé de vous procurer un magazine de mode. Michael Kors, Burberry, Ralph Lauren, Miu Miu, Anna Sui, c'est à se demander comment elle est capable de se payer de telles griffes tout en gagnant un si petit salaire. Eh bien, sachez que Lydia connaît toutes les bonnes adresses et qu'elle figure sur la majorité des Guest Lists d'événements de liquidations. Vous cherchez à vous procurer une paire de Louboutin à moitié prix ? Demandez Lydia. Vous avez vu une écharpe Hermès au cou d'une passante, alors qu'il n'est même pas encore sur le marché ? Demandez Lydia ! Grâce à ses contacts, elle vous fera découvrir le paradis de la fashion victim ! Sans ses précieux numéros et indispensables adresses, elle n'aurait jamais pu se procurer Louis, son cher sac à main qu'elle trimballe PARTOUT.
Idoles : Depuis qu'elle a vu le documentaire The September Issues, Lydia voue un culte encore plus grand à Anna Wintour. Bien qu'elle n'avait jamais été fan de la mine de cette femme (jamais de sourire, et en plus elle ressemble à E.T.), elle trouve sidérant de pouvoir créer un magazine d'envergure comme l'édition du mois de septembre, à chaque année, et savoir ce qui sera dans les tons et à la mode des mois d'avances. Époustouflant ! Sinon, dans la mode toujours, Lydia ne pourrait se passer de l'émission America's Next Top Model, juste pour le plaisir de voir la sublime Tyra Banks dans ses glamourissimes robes lors de chaque élimination. Si Lydia avait été lesbienne, Tyra serait son fantasme.


Mode de vie, une journée typique dans la vie de votre personnage : Lorsque son cadran sonne, Lydia déteste perdre du temps. Aussitôt la sonnerie éteinte, la voilà déjà debout à s'étirer devant la fenêtre de sa chambre. Elle se dirige alors vers la cuisine, appuie sur le bouton« marche » de sa cafetière déjà préparée la veille et attend son (1er) café en nourrissant Miss Perle puis en prenant une douche rapide pour terminer son processus de réveil. Tout en mangeant son petit-déjeuner, généralement composé d'un yogourt nature mélangé à des fruits frais et à de l'avoine, elle parcoure les pages du site Style.com afin de visualiser quelques albums de défilés ou de parties à travers le monde. Elle se rend ensuite dans sa chambre pour revêtir la tenue qu'elle a préalablement choisie la veille, puis se rend au travail par le métro de la ligne orange, thermos de (2e) café à la main. Durant son shift, elle discute avec Charlotte Helms, qui a souvent le même horaire qu'elle et qui s'occupe des mêmes sections que Lydia. À la pause-dîner, la jeune Américaine en est déjà à son 5e café de la journée, et c'est loin d'être terminé ! Durant l'après-midi, elle peut en boire jusqu'à trois. Après une longue journée d'allées et venues dans tout l'hôtel, la jolie femme de chambre rejoint Alexis Berkeley, qui travaille au bar « Fives » et toutes deux sortent au nightclub « Touch », dépendamment de leur horaire du lendemain. Si elle commence tôt le matin suivant, Lydia la salue rapidement et s'empresse de suivre incognito Benjamin Mitchell, qu'elle trouve des plus séduisants, juste pour le plaisir de regarder ses jolies fesses jusqu'au métro. Rendue chez elle, elle feuillete des revues ou suit ses séries du moment, bol de popcorn d'un côté, Miss Perle de l'autre.
L'événement le plus marquant dans l'existence de votre personnage : Lydia a longtemps cherché ce qu'elle voulait faire plus tard. Toute son enfance, elle rêvait de devenir nageuse synchronisée, puis ensuite devenir top-modèle pour finalement se retrouver femme de chambre dans un hôtel 5 étoiles. Tout de même pleine d'ambition, elle a rapidement découvert que lier deux passions, soit le dessin et la mode, pouvait la mener bien loin. Bien qu'elle ait été confuse tout au long de sa scolarité, le jour de la remise des diplômes, Lydia fut convaincue qu'elle avait enfin trouvé sa place. Cette journée a probablement été la plus mémorable pour cette raison, en plus d'avoir reçu plus d'éloges en quelques heures à peine que durant les 25 premières années de sa vie. Elle se rappellera aussi toujours du sourire franc et des yeux plein d'émotions de ses parents, on ne peut plus fiers d'elle. Lydia a toujours voulu gardé une certaine distance avec ses parents afin de ne pas créer de dépendance et d'être entièrement capable de vivre de ses propres ailes (elle les appelle par leur prénom, ça parle beaucoup. Mais de les voir aussi satisfaits des accomplissements de leur fille restera à jamais le plus beau moment dans la vie de Lydia, bien qu'elle ne veuille l'avouer.
Si l'on vous donnait 50 000$, qu'en feriez-vous ? : Si elle n'écoutait que son coeur (et son garde-robe), Lydia dépenserait rapidement cette somme chez Saks Fifth Avenue. Ou chez Bendel. Ou chez Bloomingdale's. Ou sur une boutique en ligne de vêtements de designers. Par contre, sa raison et son côté rationnel voudraient qu'elle mette tout de côté pour son atelier de création, un appartement chic et luxueux ET un local pour une éventuelle boutique à son effigie. Choix difficile quand votre carte de crédit est votre billet d'entrée chez vos meilleurs amis Louis Vuitton, Ralph Lauren et Dolce&Gabbana.
Décrivez votre partenaire amoureux idéal : À dire vrai, Lydia est tellement préoccupée par son avenir et sa carrière depuis des mois qu'elle ne songe plus tellement aux hommes. Évidemment, lorsqu'elle croise une personne du sexe opposé de bel allure, elle ne peut s'empêcher de le mater en mordillant sa lèvre inférieure, oubliant tout autour d'elle. Mais quelques secondes plus tard, elle reprend ses activités comme si de rien n'était. Pour l'instant, il n'y a pas de place pour un homme dans sa vie, bien qu'elle sente la solitude peser sur elle de temps à autre. Si un prétendant voulait s'introduire dans son quotidien, il aurait intérêt à être capable de tolérer sa grande indépendance puisqu'elle consacre tout son temps libre à sa future collection. Et avoir quelque chose d'intéressant à dire, capable de susciter l'attention de Lydia plus de 3 minutes d'affilée. Cependant, il y a un peu d'espoir pour la vie amoureuse de notre jeune designer en devenir puisque Benjamin Mitchell, un collègue de travail, lui fait arrêter tout mouvement à chaque fois qu'il passe près d'elle.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum