Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Elijah Simmons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Elijah Simmons le Sam 15 Fév 2014, 16:34


    I D E N T I T É
  • PRÉNOM & NOM : Elijah Simmons
  • DATE DE NAISSANCE : 23 avril 1981


    I N T E R V I E W
  • OÙ ÊTES-VOUS NÉ(E) ? : J'ai vu le jour à Westminster, un quartier de Londres.  
  • DEPUIS QUAND VIVEZ-VOUS À NEW YORK ? : Ça doit faire cinq ans. J'en avais vraiment assez de ma ville. Ne vous méprisez pas, j'adore Londres, mais je voulais parcourir le monde, enseigner le yoga un peu partout et respirer des airs différents. J'ai donc quitté la ville un beau matin, à 25 ans, abandonnant mon travail de fonctionnaire pour m'évader en Asie. J'ai commencé par la Chine, ensuite le Cambodge, la Thaïlande, le Vietnam et Le Laos. L'ordre n'est pas tout à fait exact mais ça n'a pas d'importance, j'ai vécu une expérience enrichissante à chaque destination. Je n'ai pas eu de domicile fixe pendant trois ans et j'ai adoré ne pas savoir où je serais le lendemain. Cependant, la solitude à fini par avoir raison de moi, malgré la populace importante de l'Asie, j'ai donc décidé de rentrer à la maison. À mon retour à Westminster, mon quotidien n'a pas mit longtemps avant de me peser. Décidément, je n'étais plus fais pour Londres. Sur un coup de tête, j'ai refais mes bagages et pris l'avion pour New York, sans raison particulière. J'avais 28 ans. Arrivé à destination, je me suis loué une chambre d'hôtel dans l'Upper East Side, mes moyens me le permettant. Je n'ai jamais regardé en arrière depuis. New York, c'est magique. C'est MA ville! (sourire)
  • DANS QUEL QUARTIER ? : J'ai un appartement sur la 5e avenue, pas très loin d'où je travaille. Donc dans l'Upper East Side. Je n'ai plus voulu quitter le quartier après ma première nuit dans la grosse pomme. Je crois que je m'ennuyais de mon confort en Asie... mais ne le dite à personne! (clin d'oeil) J'ai voulu vivre avec le vrai monde là-bas, pas dans le luxe que m'aurait procuré les hôtels prestigieux. Cela dit, je ne regrette rien.
  • PARLEZ-VOUS PLUS D'UNE LANGUE ? : Oui, grâce aux endroits fabuleux que j'ai visité. Trois ans à l'étranger, laissez-moi vous dire qu'on apprend vite à se débrouiller. J'ai appris le vietnamien presque parfaitement, étant donné que j'y suis resté 2 ans. J'ai vraiment adoré les gens que j'y ai rencontré, particulièrement la vieille dame qui m'a prise sous son aile quand je suis arrivé. Je me suis retrouvé dans la ville de Nam Dinh. J'avais probablement l'air égaré parce que c'est à ce moment là que j'ai rencontré Pham. Elle me faisait des signes du haut de ses 5 pi. Curieux, je me suis dirigé vers sa péniche qui cognait sur le quai. Par pure gentillesse, elle m'a offert de partager son repas d'un geste de la main. Je vous avoue avoir hésité, ce n'est pas vraiment dans nos habitudes, en Angleterre. La faim et son sourire ont finalement pris le dessus sur ma réticence et je me suis installé à côté de la vieille dame. Il s'est adonné que la nourriture était excellente et non empoisonnée! (sourire) Pham faisait beaucoup d'efforts pour discuter avec moi, mais son anglais était restreint. Enfin bref, de fil en aiguille, on s'est accoutumé et maintenant elle me manque. Tout ça pour dire que c'est grâce à elle si je parle vietnamien. J'essaie de le pratiquer tous les jours pour ne rien perdre lors de ma prochaine visite. Aussi, j'ai appris le français quand j'étais gamin, mes parents insistant pour que j'ais le plus d'éducation possible. C'était bien ça, la question? (rires) J'ai l'impression d'avoir divagué, ça m'arrive souvent.
  • QUEL EST VOTRE ÉTAT CIVIL ? : Je suis en couple avec une magnifique brunette appelée Leah. Notre relation est, disons, compliquée. Je l'aime, mais la passion a déjà disparue, après seulement deux ans de vie commune. Je crois qu'on s'est lancé trop rapidement dans notre relation. Deux mois après s'être rencontré, elle emménageait chez moi. On fait beaucoup d'efforts mais nos ébats sont de plus en plus rares et bon, je suis un homme, j'ai besoin de contact. Cependant, je sais que c'est sur le plan émotionnel que sont nos problèmes. Je suis le genre de personne qui croit au pouvoir de l'esprit sur le corps. Si tout allait bien à l'intérieur, le reste suivrait.
  • AVEZ-VOUS DES ENFANTS ? : Non, Leah a fait une fausse couche la première année et depuis, elle refuse de réessayer. Ça a chambouler bien des choses dans notre relation et c'est en partie pour ça que c'est si compliqué désormais. Je crois qu'elle s'en veut et se défoule sur moi. J'ai très mal pris la chose, j'étais anéanti , mais je faisais tout ce que je pouvais pour prendre soin d'elle. Depuis, quelque chose s'est brisé entre nous et on essaie de le réparer petit à petit. Ce n'est pas facile tous les jours.
  • AVEZ-VOUS DES ANIMAUX ? : Oui, ma belle Zuma, mon Berger Allemand. Je l'adore! Elle est câline et joueuse. Quand je la laisse en liberté dans Central Park, elle devient complètement folle, surtout lorsqu'il neige. Elle disparaît sous la poudreuse et reparaît d'un bond, en jappant. (sourire tendre)
  • AVEZ-VOUS FAIT DES ÉTUDES ? : J'ai quitté l'entreprise familiale juste avant de partir pour l'Asie. Mes parents sont avocats et ma famille dirige l'entreprise la plus réputée de Londres. Ma mère avait tout prévu pour moi avant même que je sois né. J'ai suivi les traces de mon père, j'ai étudié dans des écoles privées et je suis allé faire mon droit à Oxford. Après l'université, j'avais un siège au conseil et des millions dans mon compte en banque, mais j'étais plus malheureux que jamais. Quitté cette vie pour découvrir le monde a été la meilleure décision que j'ai prise depuis que je suis au monde! 
  • QUEL EST VOTRE EMPLOI ACTUEL ? : Je suis professeur de yoga à l'hôtel Peninsula, de Hot Yoga, pour être plus précis. J'ai commencé le yoga quand j'avais 15 ans et j'ai fini par développer ma propre technique. Je suis devenu assistant à 18 ans, donc quand mon supérieur s'absentait, je prenais le relais. J'ai rapidement pris goût à l'enseignement. J'ai donc ajouté des cours de yoga à mon emploi du temps déjà extrêmement chargé. J'ai commencé par faire des visites à domicile dans mon quartier, pour ensuite ouvrir mon propre studio, où je travaillais les soirs et la fin de semaine. Ma clientèle s'est développée à toute vitesse et j'ai dû engager du personnel. Mes parents n'approuvaient pas du tout ce qui maintenant est mon métier. Ils ont toujours considéré la chose comme un loisir. Enfin, peu importe, quand je suis arrivé à New York, je me suis informé à la réception de l'hôtel où j'étais pour savoir s'il y avait des cours de yoga offerts. On m'a expliqué qu'ils étaient justement à la recherche d'un professeur et que pour le moment, les cours avaient été suspendus. J'ai tout bonnement proposé mes services. La réceptionniste a eu l'air surpris mais j'avais une entrevue le soir même. Depuis, j'y travaille, ça va bientôt faire 5 ans! (sourire)
  • QUE RÊVIEZ-VOUS DE DEVENIR ÉTANT JEUNE ? : Quand j'avais 4 ans, je rêvais secrètement de devenir un grand pianiste. Il y avait un piano à queue dans le petit salon, mais personne ne l'utilisait. J'allais donc flatter les touches tous les jours, pour ne pas qu'il se sente abandonné. J'étais gamin! (rires) Enfin, ma grand-mère m'a surpris un jour, alors que je m'installais sur le banc. J'ai rougi et baissé les yeux, mais elle est tout simplement venue s'asseoir à mes côtés. Puis, à ma plus grande joie, elle s'est mise à jouer un air des plus délicieux. J'étais envoûté dès les premières notes. J'ai donc appris le piano grâce à ma grand-mère. C'était la seule de ma famille à m'accepter comme j'étais, peu importe mes choix. J'aurai toujours le bon souvenir d'avoir partagé le secret de nos rencontres musicales. (sourire nostalgique)
  • QUELLE EST VOTRE SITUATION FINANCIÈRE ? : Comme vous l'avez probablement deviné, je suis très à l'aise monétairement parlant. Ma grand-mère est décédée lorsque j'avais 20 ans et m'a légué sa fortune. Sans vouloir entrer dans les détails, c'est assez d'argent pour vivre sans compter jusqu'à la fin de mes jours et ceux de mes futurs enfants.
  • SI ON VOUS OFFRAIT 50 000 $, QU'EN FERIEZ-VOUS ? : J'en ferais don à Pham, la vieille dame du Vietnam. Elle m'a accueilli chez elle sans rien demander en retour, simplement par bonté. Son geste m'a appris bien des choses et je m'efforce d'être le plus généreux possible depuis. Je lui envoie un petit quelque chose chaque année d'ailleurs, et je compte bien retourner la voir bientôt! (sourire)
  • 1ÈRE CHOSE QUE VOUS FAITES QUAND VOTRE CADRAN SONNE ? : Je suis plutôt matinal, donc la majeure partie du temps je me réveille avant que mon cadran ne sonne. Je m'étire alors longuement dans mon lit et respire profondément. Un de mes plaisirs le matin, avant de sortir du lit, c'est de me remémorer mes rêves. Il m'arrive même de les noter dans un cahier que je garde sur ma table de nuit... (sourire gêné) Leah se moque un peu de moi d'ailleurs.
  • QUELLE EST VOTRE ROUTINE APRÈS LE RÉVEIL ? : Après avoir embrassé ma copine sur le front et m'être expulsé de sous les draps, je fais quelques étirements au pied de mon lit. Généralement, j'exécute la Salutation au Soleil. C'est l'appellation d'une série d'exercices de Yoga pour échauffer les muscles et bien commencer la journée. Ensuite je vais prendre une douche tiède et rapide. Après m'être séché le corps à l'aide d'une serviette, j'enfile un caleçon Calvin Klein et me dirige vers la cuisine. Ça me prend toujours un smoothie au petit déjeuner, c'est rempli de vitamines et ça donne de l'énergie. J'accompagne ma mixture d'un yogourt et d'une barre de céréales que j'ingurgite au salon, devant mon journal que je suis préalablement aller chercher sur le pas de ma porte. Le portier de l'immeuble dans lequel j'habite est assez aimable pour me le déposer là tous les matins. Il s'agit toujours du New York Times. Eh oui! Je fais parti de ceux qui lisent encore le journal en papier, malgré la technologie d'aujourd'hui. Si ce n'était pas du côté pratique d'un cellulaire, je n'en aurais pas. Peu importe, après ma petite dose d'informations et de mots croisés, je vais me vêtir. Ce que j'aime de mon travail, c'est que je n'ai pas à porter d'uniforme ni de costumes trois pièces. Je m'habille donc de manière décontractée, sans oublier de m'apporter du linge plus sportif et léger pour mes cours. Je vais m'installer aux côtés de ma douce quelques instants, cette dernière toujours au lit, avant de partir au travail.
  • QUEL MOYEN DE TRANSPORT UTILISEZ-VOUS POUR VOS DÉPLACEMENTS ? : J'essaie le plus possible de me déplacer à pied, c'est mieux pour l'environnement. Aller au travail est très simple, je sors de chez moi, longe la 5e avenue et 7 minutes plus tard, je suis à l'hôtel. En d'autres circonstances, tout dépendant où je vais, je me déplace en métro, même si j'ai une voiture de ville à porter de la main. J'utilise cette dernière lors d'occasions spéciales.
  • RACONTEZ UNE SEMAINE DE TRAVAIL TYPIQUE : J'adore mes semaines au Peninsula, j'ai l'impression de passer mes journées à me détendre et aider les autres à faire de même. Lorsque j'arrive au travail le lundi matin, j'entre par la porte principale pour saluer au passage les gens avec qui je travaille. Oui, quand je donne mes cours, je suis seul, mais avec le temps j'ai appris à connaître les gens de d'autres départements avec qui je m'entend bien. C'est certain qu'avec le licenciement de plusieurs d'entre eux, j'ai moins d'attachements, mais les nouveaux ont l'air bien. Je n'ai pas encore eu la chance de me familiariser avec la nouvelle gestion, mais je n'ai généralement pas de difficulté à créer des liens, alors on verra bien ce qui va se passer d'ici les prochaines semaines. Enfin bref, après m'être changé aux vestiaires du salon de Ning, je me dirige vers ma salle de classe, installe mon tapis de sol à l'avant de la pièce et m'assois sur celui-ci pour attendre mon premier groupe d'élèves. J'ai habituellement quatre à six cours par jour, selon la demande. J'ai su récemment qu'il y a même des gens qui ne sont pas de la clientèle de l'hôtel qui viennent au salon pour suivre mes cours, ça me touche beaucoup! (sourire) La première scéance est toujours donnée à 8h30, c'est généralement celle où il y a plus de gens. La plupart de mes clients savent que le matin est le meilleur moment de la journée pour faire du yoga. Ça éveil les muscles et l'esprit, ce qui permet de bien continuer votre journée peu importe l'activité qui vous attend plus tard. En tout cas, entre chaque cours lorsqu'il fait beau, je vais prendre l'air sur le toit avec un bon livre. En plus, il y a une vue magnifique. Lorsque le temps est gris ou froid, je vais prendre un thé dans les cuisines du Clement, le restaurant chic du Peninsula. J'aime aller déranger le staff et grignoter un peu. Après tous mes cours de la journée, vers 18h, je rentre chez moi et vais promener Zuma, qui m'accueille est sautillant. Je suis plutôt tranquille les soirs de semaine, donc je reste à la maison en compagnie de Leah. Si cette dernière n'est pas à l'appartement, je continue mon mot croisé du matin et joue un peu de piano avant de me faire à manger. Si au contraire on est deux, Leah nous concocte un bon repas santé et on s'installe devant un film. Tous les jours sont ainsi, à peu de choses près. Le vendredi soir, j'aime sortir avec mes amis ou des collègues de travail, mais je rentre assez tôt, j'aime me coucher tôt et profiter de mes journées complètes avec Leah.
  • 1ÈRE CHOSE QUE VOUS FAITES AU RÉVEIL LES WEEK-ENDS ? : Je me permet la grasse matinée, du moins le plus que je peux, je ne tiens jamais bien longtemps. Dès que j'ouvre les yeux, je me rapproche de Leah et lui fais part de mes intentions à l'aide de caresses invitantes. Malheureusement, elle ne répond pas souvent à mes avances. (moue triste) Chaque fois s'en suit un long soupir de déception et je fini par me lever, seul. On dirait que je me suis résigné avec le temps, même si ça fait seulement trois ans qu'on est ensemble. Je devrais me poser des questions! Enfin...
  • RACONTEZ UN JOUR DE CONGÉ TYPIQUE : Une fois sorti du lit, vers 8 heure, je vais nourrir Zuma, qui me cours entre les jambes en remuant la queue. On s'entend que ce n'est pas un petit chien, donc ce n'est vraiment pas évident de marcher droit avec une grosse bête qui se jette sur votre chemin constamment. La plupart du temps, je dois m'arrêter pour la « gronder », mais elle ne se calme qu'un court instant, dès qu'elle voit le sac de nourriture, tout dégringole et je termine souvent sur les fesses, sous l'assaut de coups de langues. Quand finalement je réussis à me sortir de son emprise et que sa bouffe est servie, je suis enfin libre d'exécuter ma routine matinale. Je fais ma séance de yoga habituelle pour ensuite aller sous la douche. La fin de semaine je profite plus longtemps de l'eau chaude, en espérant que Leah se sente d'humeur coquine et qu'elle vienne m'y rejoindre, comme elle le faisait à l'époque. Peu importe, je ne vais pas m'emporter encore sur le sujet.
    Après m'être nettoyé, je sors de la salle de bain et Leah me fait à déjeuner. Le samedi matin est toujours ainsi. Elle se lève quand je me lave et ça sens les oeufs quand j'entre dans la cuisine. On mange en silence en lisant le journal, elle sur sa tablette, moi avec mon New York Times. Ensuite je vais m'habiller et amène Zuma au parc. J'y reste une bonne heure, fais le tour de Central Park et reviens à la maison. Quand j'arrive, Leah est sur un départ. Nos horaires de travail ne concordent pas du tout, mais c'est aussi bien comme ça. Je passe le reste de ma journée tranquille, sur mon divan avec Zuma, ou j'appelle des amis et on se fait un 5 à 7 en soirée. Je suis plutôt sage, donc ça ne se termine jamais bien tard dans mon cas. Je me couche tôt et je suis frais et dispo le lendemain.
  • D'APRÈS VOUS, QUELLE EST LA PREMIÈRE CHOSE QUI VIENNE EN TÊTE DES GENS QUAND ON PARLE DE VOUS ? : Le zen voyageur! (rires) Pour vrai! Je suis littéralement associé à mes cours ou aux voyages que j'ai fais. Ça se comprend, je ne parle que de ça! (clin d'oeil)
  • SI L'ON DEMANDAIT À VOS PROCHES VOTRE PLUS GRANDE QUALITÉ, QUE SERAIT-ELLE ? : Autre ma famille, je crois que les gens qui me connaissent bien me considèrent comme quelqu'un de modeste. Je dis ça dans le sens que je ne m'enfle pas la tête avec mon succès ou l'argent dont j'ai hérité. J'aime mon confort mais je ne l'étale pas à la vue de tous. Aussi, je ne suis pas du tout matérialiste, je serais capable de survivre si j'étais ruiné! Il me faudrait juste un piano! (rires)
  • ET VOTRE PLUS TERRIBLE DÉFAUT ? : Je ne saurais dire ce que les autres en pensent, mais parfois je me trouve trop sage. Oui, je suis parti à l'aventure sans me poser de questions et pour m'enfuir de ma misérable vie d'avocat, mais depuis que je suis revenu, je ne déroge jamais de ma routine. Cela dit, j'adore ma vie à New York, mais j'ai peur que les gens me trouvent, disons... plate! Tiens! Je ne rentre jamais après minuit et je refuse beaucoup d'invitations. Je crois que la prochaine fois que quelqu'un me dit: « Let's get CRAZY! », je ne discuterai pas! (éclats de rires)
  • AVEZ-VOUS UN TALENT PARTICULIER ? : Comme mentionné plus haut, je joue du piano. C'est en fait le premier « meuble » que j'ai eu chez moi, avant même d'avoir un lit ou un divan! (sourire) Je ne pourrais plus me passer de cet instrument. C'est probablement l'objet que j'apporterais sur une île déserte! Enfin bref, récemment, je me suis découvert un intérêt pour le bois, la sculpture sur bois, plus précisément. C'est encore en développement, mais c'est intéressant et je me trouve pas mal. (sourire) Je suis des cours à Brooklyn, ça me permet de sortir de mon quartier un peu.
  • QUELLE EST LA CHANSON QUI JOUE EN BOUCLE DANS VOTRE iPOD ? : Dans la dernière semaine, j'ai vraiment abusé de la chanson Happy, de Pharrell. Je ne peux m'empêcher de danser quand je l'entend, même si je me promène sur le trottoir! (rires) Je trouve que le rythme est très accrocheur et que le titre veut tout dire. Sinon, mon groupe préféré est Pink FLoyd, chaque chanson est comme une berceuse. (sourire)
  • NOMMEZ VOTRE GUILTY PLEASURE MUSICAL : Barry White... (rires) Leah a souvent honte de moi quand j'essaie d'imiter sa voix grave pendant le souper! Il n'y a pas beaucoup de gens au courant de mon intérêt pour sa musique et j'aimerais que ça reste ainsi. (sourire)
  • LADY GAGA OU KATY PERRY ? : Lady Gaga je crois. Je la trouve audacieuse, et c'est une qualité que j'ai toujours admiré, voir même envié, chez quelqu'un. Elle ne se demande jamais ce que les gens vont penser d'elle et a l'air de se foutre complètement des critiques. Cela dit, côté musicale, je préfère Katy Perry, même si ce n'est pas vraiment mon genre.
  • FAITES UN TOP 10 DES MEILLEURS ARTISTES MUSICAUX SELON VOS GOÛTS :
    1. Pink Floyd
    2. Ludovico Enaudi
    3. Michael Jackson
    4. PJ Harvey
    5. Adam Merrin
    6. Broken Social Scene
    7. Hans Zimmer
    8. Ryan Adams
    9. Mogwai
    10. Beach House
  • QUEL EST LE DERNIER CONCERT AUQUEL VOUS AVEZ ASSISTÉ ? : Je me suis offert un concert de classique il y a quelques semaines. Plusieurs artistes reproduisaient les pièces de Schubert et les populaires de Mozart. C'était vraiment envoûtant, j'avais la chair de poule et j'avoue avoir eu les larmes aux yeux lors d'une mélodie en particulier.. oups! (sourire)
  • QUEL ARTISTE, DÉCÉDÉ OU VIVANT, VOUDRIEZ-VOUS RENCONTRER, POURQUOI ? : Richard Wright, le claviériste de Pink Floyd. J'aimerais le voir à l'oeuvre, apprendre sa technique et faire un duo avec lui. Oh oui! Ce serait génial!
  • QUEL EST VOTRE PERSONNAGE FICTIF FAVORI, POURQUOI ? :
  • NOMMEZ LE DERNIER FILM QUE VOUS AVEZ VU :
  • QUEL EST LE FILM QUI VOUS A LE PLUS MARQUÉ ? :
  • DRESSEZ UNE LISTE DE VOS TROIS FILMS PRÉFÉRÉS :
  • ON VEUT RÉALISER UN FILM SUR VOTRE VIE, QUEL/LE ACTEUR/TRICE JOUERAIT VOTRE RÔLE ? :
  • VOUS ORGANISEZ UNE SOIRÉE ENTRE AMI(E)S, DE QUOI AURA L'AIR CETTE SOIRÉE ? :
  • VOUS TOMBEZ FACE À FACE AVEC LA PERSONNE DE VOS RÊVES ET CETTE PERSONNE ENGAGE LA CONVERSATION, COMMENT RÉAGISSEZ-VOUS ? :
  • DE QUOI AURAIT L'AIR CETTE PERSONNE (PHYSIQUE ET PERSONNALITÉ) ? :
  • QUE SERAIT, POUR VOUS, LA DATE IDÉALE ? :
  • CHOISISSEZ 4 PERSONNES (CÉLÉBRITÉS OU NON) AVEC LESQUELLES VOUS VOUDRIEZ PARTAGER UNE SOIRÉE INOUBLIABLE :
    1. Ma grand-mère
    2. Pham
    3.
  • À QUAND REMONTE VOTRE DERNIÈRE RELATION AMOUREUSE ? :
  • CROYEZ-VOUS À L'ÂME SOEUR ? :
  • QUEL MOMENT A ÉTÉ, POUR VOUS, LE PLUS MÉMORABLE ? :
  • AVEZ-VOUS ACCOMPLI QUELQUE CHOSE DONT VOUS ÊTES TRÈS FIER ? :
  • SI L'ON VOUS PERMETTAIT DE CHANGER UNE CHOSE DANS VOTRE VIE, QUELLE SERAIT-ELLE ? :
  • QUELLE EST VOTRE PLUS GRANDE PEUR ? :

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum